Tome 2, Chapitre 1: Les vieux et les nouveaux namises

IMG_6111

Ya de ces gens que l’on aime bien, qu’au fil du temps on connaît bien, simplement comme ça, sans compliquer les choses. On partage un lieu de travail, du chialage, des bières, des groupes de musique, des passions pour des cochonneries sans importance, des sentiers, des heures de conduite. Ya d’autres gens que l’on aime simplement comme ça, sans explication, des amours gênés, et non exprimés, par respect et prudence.

Dayne c’est un peu ça, le gars qui m’a fait de l’attitude, qui m’a présenté son bouclier sur lequel je n’ai pas tappé, mais sous lequel j’ai chatouillé. Le collègue-grand-frère que je décourage, que j’aime décourager, et qui aime que je le décourage.

Pis avec Pascale, ils font un duo qui contre-stéréotype Tinder et toute sa marde. L’aiguille dans la botte de foin, peut-être, mais elle les a piqués pour de vrai.

IMG_6114    IMG_6104

Après les avoir visités, c’est eux qui nous visitent, qui viennent s’épater à leur tour, découvrir les restos, les montagnes et le vélo dans la vallée.

Dès ses premières semaines de printemps, Revelstoke me montre ses quelques beautés, ses beaux visages de paysages, ses dessous de sentiers, ses dentelles de gens. Parce que oui, démographiquement, il y a des changements. Les skis-bums sont remplacés par tout simplement rien, les locaux deviennent plus réguliers, j’en deviens plus habitué. Tout le monde fini par être des amis d’amis, les files d’attentes sont longues de par les discussions, et non pas de par les répétitives questions.

Les Pedal and Pint se déroulent toujours, avec ses parcours inconnus, ses pauses bières, pis toute l’affaire. On est parfois 9, d’autres fois 37, et d’autres fois je n’y vais pas donc je ne le sais pas.

IMG_6119   IMG_6127IMG_6124
IMG_6128   IMG_6132IMG_6225

Je n’ai jamais été trop « course » dans la vie. Les raisons se partagent entre le manque de motivation, une mauvaise vision, un déficit d’attention, un esprit compétitif à plat, mais surtout par un manque de talent. Mais les Toonies m’ont gagné dès la première course: on pédale jusqu’au sommet et on enlève notre chaîne: Chainless Tabarnack!

Serrez la main à Monsieur Fluidité, car vous avez avantage à bien vous entendre l’instant de la descente. Ambiance bon enfant, beaucoup de gens et Stu qui explose tous les temps, un classique annuel. Andrew et Selim, deux collègues, se compétitionnent la course. Andrew a mis 200$ de nouveaux pneus pour se donner des chances, Selim déjante le sien au premier virage.

IMG_6176   IMG_6209IMG_6178
IMG_6195
IMG_6215   IMG_6223

Puis ya les courses de cross-country où j’ai envie de vomir ma vie, puis les Time-Trial où les garçons (Tim, Cookie et David) y vont en fixe avec des beaux déguisements. Marie-Mai et moi on les suit en auto, Colin dort et moi je capture sur pixels la beauté incarnée (les gars en accoutrements, pas le bambin toujours).

DSC_3119    DSC_3115
DSC_3117
DSC_3100   DSC_3092DSC_3125   DSC_3132DSC_3134  DSC_3135

En parlant de beauté incarnée, cadeau:

IMG_6216

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s